CORPS

Quelques astuces pour éviter l’effet boomerang après une cure détox

Pinterest LinkedIn Tumblr

Une des préoccupations les plus habituelles lorsque l’on entreprend une cure détox est de savoir ce qui va se passer une fois la cure terminée. La plus grande appréhension est de subir le célèbre « effet boomerang » une fois la période du semi-jeûne terminée, il pourrait en effet annuler tous les résultats obtenus avec beaucoup d’efforts.

Il convient avant tout de savoir que la cure détox n’est pas une cure miracle et qu’elle n’est pas conçue pour perdre beaucoup de poids. La cure détox doit être envisagée comme un point de départ, un reset complet de l’organisme et une aide pour commencer à modifier des habitudes alimentaires peu saines. C’est l’occasion pour vous de prendre un nouveau départ, de détoxifier votre corps et de commencer à prendre soin de vous. La période qui suit une cure détox ne doit pas être un retour à la dynamique précédente, bien au contraire : une fois que votre organisme sera passé par un processus détox, rien ne devrait plus être comme avant, ni vos repas, ni vos horaires, ni vos habitudes.

C’est pourquoi il est essentiel que vous changiez d’état d’esprit et que vous vous engagiez dans un mode de vie sain après la cure. Pour ce faire, voici quelques conseils qui pourront vous être très utiles pour éviter l’effet boomerang.

QUELS SONT LES EFFETS D’UNE CURE DÉTOX SUR MON CORPS ?

corp-post-detox-eviter-leffet-boomerang
  • Moins d’inflammation: Grâce aux nombreux composés bioactifs présents dans nos jus frais élaborés à partir d’ingrédients végétaux, qui sont dotés d’une action antioxydante.
  • Une meilleure santé cardiovasculaire: Plusieurs études ont observé une augmentation de la concentration d’oxyde nitrique, qui est un puissant vasodilatateur.
  • Un système immunitaire renforcé: L’augmentation de la concentration d’oxyde nitrique joue également un rôle très important dans le bon fonctionnement de notre système immunitaire.
  • Une meilleure digestion: Certaines études actuelles montrent que le nombre de bactéries du microbiote intestinal facilitant une meilleure digestion augmente de manière significative. De plus, faire un jeûne à base de liquides permet à notre système digestif de se reposer, notre corps ayant plus de facilité à décomposer les liquides.
  • Une meilleure hydratation: L’hydratation de l’organisme peut sembler une évidence, pourtant il n’est pas rare de constater qu’un grand nombre de personnes ne sont pas bien hydratées. Une hydratation adéquate améliore la santé ainsi que l’état de la peau, et permet d’avoir une tension artérielle adéquate. Le processus d’élimination des toxines est donc vital.
  • Une perte de poids significative et une diminution de l’indice de masse corporelle: Plusieurs études actuelles montrent que, après une cure de jus, le poids et l’indice de masse corporelle diminuent. De plus, elles soulignent que, après une cure, la quantité de bactéries du microbiote intestinal entraînant la perte de poids augmente.

Comment éviter l’effet boomerang après un régime détox

1. Un mode de vie anti-inflammatoire

Étant donné tous ces bienfaits, il convient de prolonger les effets de la cure le plus longtemps possible afin d’obtenir un bon état de santé et ainsi nous pourrons éviter l’effet boomerang. Adopter une alimentation saine après un jeûne détox va vous permettre de continuer à perdre du poids jusqu’à perdre tous les kilos que vous avez en trop. Pour cela, l’idéal est d’adopter un mode de vie le plus anti-inflammatoire possible :

  • En évitant les farines raffinées.
  • En évitant les boissons sucrées, les sodas et l’alcool, ces boissons étant très inflammatoires.
  • En ne consommant ni sucre ni édulcorants.
  • En évitant la viande rouge et la viande industrielle (saucisses, hot dogs, etc.).
  • En évitant les graisses de mauvaise qualité qui se trouvent dans la margarine, l’huile raffinée, etc. Elles sont très inflammatoires.
  • En introduisant différents champignons dans votre alimentation, en diversifiant le plus possible.
  • En ne consommant pas de viennoiseries ni de produits transformés.
  • En priorisant toujours les aliments d’origine végétale, notamment les légumes et les fruits. Consommez deux portions par jour.
  • En évitant le plus possible les produits laitiers venant de la vache, et en consommant de préférence ceux issus de la chèvre ou de la brebis.
  • En consommant une poignée de fruits secs (crus et sans sel) par jour, notamment des noix et des amandes.
  • En consommant des fruits riches en polyphénols, tels que les fraises, le cassis, les mûres, les cerises, les pommes, etc.
  • En consommant des légumes à feuille verte comme les épinards.
  • En cuisinant avec de l’huile d’olive vierge extra.
  • En consommant du poisson au moins 2 fois / semaine, notamment du saumon, du maquereau, des sardines, etc. Ces poissons sont riches en acides gras oméga-3, qui ont des effets anti-inflammatoires notoires.
  • En réintroduisant le café et le thé (sans sucre) : riches en polyphénols, ils ont une action anti-inflammatoire.
  • En introduisant des légumineuses dans votre alimentation toutes les semaines. Elles sont riches en fibres, en antioxydants et en substances anti-inflammatoires.
  • En vous assurant que votre système digestif puisse se reposer à Espacez le diner et petit-déjeuner de 12 heures et ne mangez pas entre les repas. Laissez du temps entre le petit-déjeuner et le déjeuner, ainsi qu’entre le déjeuner et le diner.

2. Hydratez-vous

Maintenir un niveau d’hydratation adéquat est très important pour avoir un organisme en bonne santé. Hydratez-vous tout au long de la journée, et pas seulement quand vous avez soif.

  • Ayez toujours près de vous une gourde ou une bouteille d’eau.
  • Si vous avez du mal à boire de l’eau, vous pouvez y ajouter une rondelle de citron, des feuilles de menthe, des rondelles de fraise ou d’orange, etc. Il y a une infinité de possibilités.
  • Vous pouvez aussi, en dehors de l’eau, vous hydrater en buvant des infusions, du thé, du café, et en mangeant des fruits et des légumes, etc.

3. Planifiez vos achats

planifiez-achats-eviter-leffet-boomerang

Si vous ne les planifiez pas, faire ses courses peut devenir un vrai moment de chaos et vous finirez par acheter des aliments superflus dont votre corps n’a pas besoin. Voici quelques conseils que vous pouvez mettre en pratique :

  • Avant d’aller faire vous courses, écrivez la liste de tout ce que vous devez acheter (suivez les recommandations ci-dessus pour choisir vos produits).
  • N’allez pas faire vos courses le ventre vide et en ayant faim. Nous avons tendance à acheter des choses inutiles et très caloriques lorsque nous avons faim.
  • Planifiez les plats que vous allez faire durant la semaine et faites votre liste en fonction de ce planning.
  • Assurez-vous qu’il y ait dans votre chariot plus d’aliments sans étiquettes qu’avec. Autrement dit, remplissez-le de ce qui doit être la base de votre alimentation, des légumes, des fruits, et d’autres aliments frais.
  • Vérifiez les étiquettes des produits que vous achetez. Si elles comportent moins de 5 ingrédients, il s’agit probablement d’un bon produit.
  • Ayez en tête la règle suivante : si vous en avez chez vous, vous allez en manger. Évitez d’acheter des viennoiseries, des sucreries, des produits transformés, etc. Ces produits ne sont pas bons pour votre corps, et si vous en avez chez vous, vous allez inévitablement en manger. Alors autant les maintenir éloignés.

4. Pratiquez le batch cooking

Le batch cooking consiste à préparer plusieurs repas pour la semaine. Cela permet à la fois de mieux choisir vos recettes et de mieux vous organiser. Certaines personnes préparent plusieurs plats pour la semaine le dimanche après-midi, par exemple : du quinoa pour accompagner un plat, des légumes grillées, de la soupe de légumes qui pourra servir de déjeuner ou de diner, des pommes de terre à l’eau pour les faire revenir à la poêle plus tard, etc… En définitive, plusieurs recettes permettant de faciliter la préparation des repas de la semaine.

5. Faites de l´excercice ! Indispensable pour éviter l´effet boomerang

yoga-eviter-leffet-boomerang

Faire de l’exercice est très important pour être en bonne santé. Il n’est pas nécessaire de vous transformer en athlète de haut niveau, mais veillez à faire chaque jour un peu d’exercice. Il est important de ne pas se laisser aller à une vie sédentaire. Faites de la marche à un rythme modéré ; pratiquez des disciplines telles que le Pilates ou le yoga ; si vous aimez danser, optez pour la zumba ; essayez des exercices de résistance, etc… En résumé, choisissez une activité physique qui vous fasse plaisir et qui soit la mieux adaptée pour vous. Vous pouvez la pratiquer chez vous. Vous ne regretterez jamais d’avoir transpiré un peu et d’avoir libéré des endorphines.

6. Prenez du plaisir en mangeant

S’alimenter sainement n’est pas incompatible avec le fait de prendre du plaisir, bien au contraire. Si vous ne prenez pas de plaisir en mangeant, vous ne parviendrez pas à maintenir dans le temps votre nouveau mode de vie équilibré. Et cela, en dépit de tous les efforts que vous fournirez.

Nous avons intégré à tort que manger sainement, avec des repas à base d’aliments cuits à l’eau ou grillés, est ennuyeux. Mais c’est un lieu commun, pas une vérité. Les plats sains peuvent se préparer avec différentes cuissons et des saveurs variées.

  • Pour donner plus de goût à vos plats, préférez les épices au sel.
  • Utilisez toujours de l’huile d’olive vierge extra pour vos préparations. Pour les desserts ou les snacks équilibrés, vous pouvez utiliser de l’huile de noix de coco vierge extra.
  • Testez d’autres cuissons : au four, en papillote, à la vapeur, au grill, etc.

7. Mangez à votre faim pour éviter l´effet boomerang

La clé pour avoir un mode de vie sain et ne pas échouer dans cette quête est de manger à sa faim. Pour cela, il faut consommer la quantité adéquate de protéines et de matières grasses de qualité. Il existe une multitude d’aliments sains et rassasiants qui vous permettront de prendre soin de vous sans rester sur votre faim et éviter l’effet boomerang.

aliments-rassasiants-sains

Mon conseil : commencez par un petit-déjeuner très rassasiant. Si vous démarrez la journée d’un bon pied et le ventre plein, vous n’aurez ni tentations ni baisse d’énergie.

Quelques-uns des aliments que vous pouvez consommer pour être rassasiée sont :

  • Les œufs. Vous pouvez les préparer de plusieurs façons : sur le plat, à la coque, pochés, durs, etc… Il existe de nombreux mythes autour de cet aliment, pourtant il a été démontré que sa consommation quotidienne ne pose aucun problème. Il convient toutefois de ne pas en manger plus de deux par jours. Vous pouvez les incorporer au petit-déjeuner, au déjeuner ou au diner.
  • Fruits secs (au naturel et sans sel). Noix, pistaches, amandes, noisettes, cacahuètes, etc…. Nous vous conseillons de les acheter non décortiqués. Outre le fait d’être meilleur marché, ils conservent mieux leurs propriétés.
  • Soja texturé. C’est un aliment très intéressant à ajouter à vos recettes pour réduire la consommation de viande. N’ayant que très peu de saveur, il prend le goût de la préparation à laquelle vous allez l’incorporer. Souvenez-vous que vous devez le réhydrater avant de l’utiliser.
  • Légumineuses. Elles sont une source très riche de protéines végétales. Vous pouvez les accompagner de légumes verts ou les ajouter à vos salades. Conditionnées en bocaux, elles offrent une solution très pratique car elles sont généralement accompagnées de bons ingrédients.
  • Graines. Idéales à mettre dans vos yaourts, smoothies, salades, etc… Sachez que pour une absorption optimale, il faut les consommer moulues ou hydratées. Par exemple, dans le cas de la chia, du sésame ou du lin, si vous souhaitez les ajouter à votre préparation, l’idéal est que ces graines soient moulues ou hydratées quelques heures avant. En fonction de la recette, il peut être plus intéressant de les hydrater auparavant (par exemple, dans un yaourt en les laissant toute la nuit dans le réfrigérateur) ou de les moudre (pour les saupoudrer sur une tartine d’avocat par exemple).
  • Snacks détox. Ce sont des petits caprices que vous pouvez vous permettre sans ingérer trop de calories. Les Snack Balls ou Energy Bar sont des collations saines ayant un grand pouvoir de satiété, pratiques et très équilibrées.
  • Remplacez vos repas par des jus de protéines véganes. Voici le recours le plus utilisé par les femmes qui continuent à perdre du poids après une cure détox. Avec des smoothies déshydratés d’à peine 220 kcal chacun, vous pouvez remplacer les repas principaux et être rassasiée avec un moindre effort.

En suivant ces conseils, il sera plus aisé de consolider les changements et les bénéfices de votre régime détox, et de les faire perdurer dans le temps tout en évitant l’effet boomerang.

Références d’étude

maria-lapuente-nutritionniste-magazine

MARIA LAPUENTE
Diététicienne | Nutritionniste

Master de Conditions Génétiques, Nutritionnelles et Environnementales de la Croissance et du Développement à l’Université Rovira i Virgili (URV)

Write A Comment