STYLE DE VIE

Faim émotionnelle vs faim réelle

Pinterest LinkedIn Tumblr

Vous est-il déjà arrivé, dans une situation de stress, de vous diriger directement vers la cuisine ? Ou, dans une situation triste, de courir vers votre garde-manger ? Cela nous est tous déjà arrivé sans que nous nous en rendions compte, c’est tout à fait normal. Trouver du réconfort dans la nourriture est très courant, et se traduit par le fait de « manger émotionnel », également appelé la « faim émotionnelle ».

La faim émotionnelle pourrait-être définie comme une tendance à manger en réaction à des émotions négatives. Les aliments choisis sont alors généralement très savoureux mais surtout hautement caloriques. La faim émotionnelle peut être causée par divers événements, tels que : une mauvaise nouvelle, une situation stressante, des problèmes avec un proche, etc.

En règle générale, si cette faim émotionnelle se prolonge dans le temps, elle entraîne une prise de poids et d’autres complications supplémentaires.

Pourquoi je mange si je n’ai pas vraiment faim ?

Toute situation, que ce soit du stress au travail ou des préoccupations financières, en passant par des problèmes avec un proche ou des situations stressantes, peut être la principale cause de cette faim émotionnelle.

stress-faim-emotionnelle

La raison pour laquelle les émotions négatives nous conduisent à la faim émotionnelle est la suivante : les émotions négatives entraînent un sentiment de vide émotionnel, la nourriture est alors un moyen de combler ce vide et de créer une fausse sensation de « plénitude » temporaire.

Arrêter cette conduite est possible si l’on en découvre la cause, c’est-à-dire la raison pour laquelle nous avons besoin de ces aliments réconfortants. Reconnaître la cause permet de trouver des solutions et nous aider à réaliser que le fait de manger de façon émotionnelle ne va pas résoudre le problème qui a causé cette réaction.

Comment puis-je savoir s’il s’agit de faim réelle ou de faim émotionnelle ?

Vous vous demandez peut-être comment distinguer les vrais signaux de faim. Plusieurs éléments vont vous permettre de les différencier facilement. Comme vous allez le voir, la clé est de prêter attention à la manière, au moment où débute la faim, et à comment vous vous sentez après avoir mangé.

Faim réelle :

La faim réelle ou physiologique se caractérise par un rythme lent. Pour vous rassasier, presque tous les groupes d’aliments vont vous servir. Dès lors que vous mangez et que vous ressentez une sensation de satiété, vous pouvez considérer cela comme un signal pour arrêter de manger. Après avoir mangé, vous n’aurez pas de sensations négatives ni de culpabilité.

  • Faim émotionnelle :

La faim émotionnelle apparaît rapidement et brusquement. Pour satisfaire cette sensation, il ne vous suffira pas d’ingérer n’importe quel type d’aliment, vos envies s’orienteront plutôt vers certains aliments, généralement très caloriques, riches en sel, en sucre et en graisses de mauvaise qualité.

Contrairement à la faim réelle, il est courant que les signes de satiété ne soient pas nets, et, par conséquent, le risque est de se remplir de nourriture. Après avoir ingéré ces aliments, un sentiment de culpabilité ou de honte apparaît souvent.

Comment arrêter la faim émotionnelle ?

Stopper la faim émotionnelle n’est pas chose facile et ce n’est pas non plus en mangeant qu’elle se calme. Même si le fait de se remplir peut fonctionner sur le moment, manger à cause des émotions négatives a souvent pour conséquence que l’on se sente plus mal qu’avant d’avoir mangé. Ce cycle ne prend généralement fin que lorsqu’une personne répond réellement à ses besoins ou problèmes émotionnels. Pour cette raison, nous avons créé un guide sur la Faim émotionnelle vs. Faim reélle avec des conseils et des conseils utiles pour mettre fin à une alimentation émotionnelle. Nous vous invitons à télécharger gratuitement ce guide et à appliquer ses instructions au quotidien!

bouton-telecharger-guide-faim-emotionnelle-FR
maria-lapuente-nutritionniste-magazine

MARIA LAPUENTE
Diététicienne | Nutritionniste

Master de Conditions Génétiques, Nutritionnelles et Environnementales de la Croissance et du Développement à l’Université Rovira i Virgili (URV)

Write A Comment