STYLE DE VIE

La vérité sur le syndrome post-vacances

Pinterest LinkedIn Tumblr

La première semaine de septembre met à l’épreuve notre capacité à gérer la frustration et, surtout, la paresse. Nous avons passé quelques jours merveilleux à la plage, la piscine, la montagne ou tout simplement sur le canapé et maintenant nous devons affronter une autre réalité, où il n’y a pratiquement pas de place pour les mojitos ni les trempettes spontanées. Et nous sentons comme un nœud à l’intérieur et tout n’est qu’obstacles à l’horizon. Cela s’appelle le syndrome post-vacances, mais vous êtes-vous arrêté pour penser à ce qui vous arrive réellement? Pourquoi est-il si difficile de reprendre votre routine?

Fuyez les étiquettes

syndrome post-vacances

Syndrome post-vacances, dépression post-partum, stress au travail … des expressions qui ont été déformées et dépouillées de leur véritable sens à force d’être « mal utilisées » et d’en abuser. S’il est vrai que les médias sont les principaux responsables, nous ne pouvons pas nier que nous avons inclus ces termes dans notre vocabulaire de tous les jours sans nous arrêter pour analyser leur véritable signification. Et tout à coup, nous trouvons qu’il est presque impossible de mener une vie normale sans subir aucun de ces maux … Sûr?

N’importe qui dirait que notre société ressent un besoin suspect d’étiqueter nos émotions et de les regrouper pour tous nous mettre dans le même sac. Il semble qu’on se sente plus calme en sachant qu’on n’est pas le seul à se sentir dans un certain état, mais méfiez-vous: vous courez le risque de vous identifier à quelque chose qui n’est pas vous et finir ainsi par adopter des attitudes qui ne vous appartiennent pas.

Vraiment vous vous sentez triste ou c’est “pour suivre le mouvement”? C’est l’époque de se plaindre et de médire et vous ne pouvez pas être en reste. Demandez-vous si cette colère que vous ressentez est bien la vôtre ou si simplement vous faites du mimétisme selon votre entourage. Pourquoi ne pas être “le mouton noir” qui, au lieu de se plaindre, profite de sa routine comme de ses vacances?

Question de mots

syndrome post-vacances

Écoutez-vous. Et nous ne voulons pas dire vous asseoir pour méditer et vous connecter avec votre moi intérieur (ce qui est également très bien), mais écoutez vraiment vos propres mots. Voyez comment vous communiquez avec les autres et quels messages vous transmettez, car ce sont les messages que vous vous envoyez à vous-même.

Si vous vous réunissez avec votre groupe d’amis et que vous commencez à lancer des phrases comme: « Quelle barbe, demain mes vacances se terminent » ou « Je n’ai aucune envie de retourner au travail », il est très probable que votre corps commence à réagir avec de subtils maux de ventre ou de tête et que votre avenir se dessine comme une montagne impossible. En revanche, si vous essayez d’éviter ça et de dire des choses comme « Ça a été de fabuleuses journées et je veux garder cette énergie dans mon quotidien », l’image est très différente. Et c’est l’idée: saisir l’émotion que nous procure le temps libre et en profiter dans notre routine autant que possible.

S’imiter soi-même

Réfléchissons un instant: qu’ont les vacances que nous aimons tant? Nous pouvons croire que c’est l’endroit où nous allons, les gens qui nous accompagnent, les fêtes auxquelles nous assistons ou la nourriture que nous goûtons, mais la vérité est que ce que nous aimons de ces jours de loisirs est que nous nous permettons tout, nous nous libérons, nous nous lâchons, nous nous détendons et nous sommes nous-mêmes, sans additifs d’aucune sorte.

Nous pouvons alors dire que, ce qui nous manque des vacances c’est la version de nous-mêmes qui sort à la lumière durant un moment. Ce que vous aimez de vos vacances c’est vous!

Lorsque vous découvrez cela, il suffit d’imiter votre moi en vacances et de transférer cette attitude à votre vie quotidienne. En vacances vous riez, vous dansez et vous vous reposez beaucoup… Vous ne pouvez vraiment rien faire de cela durant votre semaine? Débarrassez-vous des pensées qui ne font que vous limiter et autorisez-vous à être la personne que vous êtes toujours. Chaque jour.

Write A Comment