L’intolérance au lactose est un problème bien plus répandu qu’on ne l’imagine. Il semble que ce trouble intestinal affecte plus de 60 % de la population mondiale. De nombreuses personnes en souffrent sans le savoir, bien qu’il s’agisse d’une indisposition de plus en plus visible.

L’intolérance au lactose, ou l’incapacité à digérer sans trouble des quantités appropriées de lactose, est de plus en plus diagnostiquée du fait que les médecins sont plus sensibles à certains problèmes alimentaires et, bien évidemment, grâce aux nouvelles technologies de détection.

Douleurs intestinales, diarrhées, vomissements, constipation ou flatulences excessives sont quelques-uns des symptômes les plus courants que présentent les personnes qui souffrent de ce trouble.

 

Qu’est-ce que le lactose et où se trouve-t-il ?

Le lactose est un type de sucre du lait et d’autres produits laitiers comme le fromage, le yaourt ou le beurre. De plus, il est présent comme additif dans de nombreux autres aliments comme la charcuterie, le pain, les glaces ou les frites. C’est un sucre très utilisé dans l’industrie alimentaire pour donner de la texture à la nourriture, il est donc très important de savoir lire attentivement les étiquettes des aliments.

À la naissance, tous les êtres humains peuvent digérer le lactose. Le lait maternel contient une quantité importante de ce sucre, qui apporte la majorité des calories pendant la première année de vie.

C’est précisément à ce stade que nous générons l’enzyme chargée de le digérer, la lactase.  Cependant, chez la plupart des personnes, la production de lactase cesse à mesure que diminue la consommation de lait. Cela signifie que génétiquement, nous les êtres humains nous sommes prédisposés à ne plus produire de lactase.

C’est précisément ce déficit en lactase qui fait que de nombreux adultes ne peuvent pas digérer le lactose. Il peut arriver qu’une personne perde la capacité de la produire pour diverses raisons, et cette cause entraîne d’autres pathologies intestinales.

Étant donné que le lactose n’est pas un nutriment vital et que, pendant la croissance et le développement humain, la quantité de lactase dans l’organisme diminue, il est logique que lors d’une diète dépurative et d’amincissement, le lactose soit inutile, tout comme la protéine d’origine animale et même le gluten.

Bien que le lactose soit un type de sucre, il est habituel de voir chez les intolérants au lactose un déficit dans l’apport de protéines. Le point positif de tout cela est qu’une variété de protéines qui ne provient pas de produits laitiers d’origine végétale existe, et présente de très nombreux avantages dans ce cas.

 

Dietox sans lactose

La plupart des suppléments de protéines commercialisés actuellement, et qui sont préparés à base de lactosérum (LAIT) et de caséine, contiennent du lactose.

Les smoothies déshydratés Dietox Dry ne contiennent ni lactose ni gluten. La protéine que nous trouvons est vegan et provient d’aliments végétaux comme le riz complet, les petits pois, le quinoa et le soja.

Ces derniers constituent un profil nutritionnel complet, de haute qualité et peu calorique, ce qui constitue une diète hyperprotéinée ou des substituts ponctuels de repas idéaux pour les végétariens, les intolérants au lactose ou simplement pour les amateurs des produits végétaux qui recherchent des aliments minceur qui, de plus, offrent à leur appareil digestif le repos qu’il leur réclame

Et comme si cela ne suffisait pas, les smoothies déshydratés Dietox Dry contiennent l’une des sources les plus complètes de protéines végétales : l’avoine. Et maintenant vous allez penser, « l’avoine contient du gluten ! » Celle que nous utilisons dans les Dietox Dry est unique et spéciale, et sans gluten !

Que pouvons-nous demander de plus à Dietox Dry ?

Découvrez Dietox Dry !
 

dietox dry

dietox dry